retour à l'Accueil------------

Introduction


Création et évolution

Aujourd’hui, de plus en plus d’Etat adopte dans la loi le principe de laïcité, qui est un principe d'impartialité et de neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses, des spiritualités et des croyances de chacun, ce qui va fondamentalement à l’encontre de l’enseignement des origines de l’humanité. Il était utile de séparer l'Eglise de l'Etat. Cependant séparer ne doit pas impliquer de reléguer la religion dans la sphère privée

De plus en plus de personnes se sentent mal à l’aise dans des traditions religieuses restées trop ringardes par rapport aux connaissances actuelles sur l’univers.

La religion est trop souvent réduite à des dogmes, des rites, des règles morales strictes et à une hiérarchie, alors que jésus, au contraire, invite à faire table rase de tout ce qui empêche les gens d'aller à l'essentiel. selon le père Jésuite Charles Delhez
La religion a pour rôle d'irriguer la société des valeurs qu'on appelle communément chrétiennes. L'originalité chrétienne est de renvoyer à la liberté et à la raison de l'être humain, un pas de plus vers plus d'humanité.
Il ne faudrait pas que l'on perde les valeurs essentielles du christianisme qui a été le révélateur, le pardon, l'amour des enemis, donc l'amour universel...et toute sa dimension spirituelle

Cependant, renier l'évolution darwinienne est une position qui n’est plus défendable au notre regard des innombrables découvertes scientifiques accumulées. C’est pourquoi les créationnistes explique que l'évolution du vivant a été, depuis ses origines, entièrement façonnée par le Créateur. Ce qui est en soit une évolution des mentalités propices à la discussion, plutôt qu’à l’opposition. Une révolution vers l’évolution !

Il y a lieu de faire avancer créationnistes et darwinistes dans le même sens en leur démontrant que ces deux concepts sont tout à fait compatibles et que seule notre intelligence permet de comprendre toute la complexité de la Bible et de l'adapter au monde moderne .

Les Darwinistes(Les partisans de la théorie de l'évolution) pensent plutôt que l'Homme et le Singe sont deux espèces bien distinctes ayant évoluées chacune de leur côté à partir d'une espèce ancêtre commune qui n'existe plus aujourd'hui. L'Homme n'est pas la suite du Singe mais plutôt un parallèle et de plus en plus de créationnistes acceptent la théorie de l’évolution pour les espèces animales

Avec un peu d'ouverture d'esprit, deux théories apparemment opposées peuvent se révéler toutes deux justes et parfaitement complémentaires. Il s'agit de ne pas combattre aveuglément celui ou ceux qui pensent différemment mais plutôt d'essayer de comprendre pourquoi ils pensent ainsi et de tenter d'appréhender tous les points de vues et de les intégrer dans une pensée philosophique commune qui puisse satisfaire le plus grand nombre sans rogner sur les croyances de chacun.

De plus, nous verrons par la suite que tout le monde accepte l’idée qu’à l’origine, il y avait nécessairement un créateur (un esprit supérieur) qui a créé la matière à partir du néant sans quoi, rien n’existerait.

Pourquoi chercher à lutter contre la vision biblique de nos origines?

Parce que tous les problèmes du monde moderne se trouveraient finalement dans l'athéisme, dont le fruit est l'évolutionnisme. L'évolutionnisme est bien loin d'un simple débat scientifique. C'est une philosophie dangereuse qui enlève toute espèce de moralité au sein de notre société actuelle.

Il suffit de penser aux migrants naufragés avec ses milliers de morts.
Ajoutons y la construction de barrières infranchissables pour rejeter des millions de réfugiés fuyant la guerre, le terrorisme, la famine ou encore la dictature imposées par leurs dirigeants.

C'est l’amour du prochain dans toute sa laideur .

N’oublions pas ces dizaines de MILLIONS de morts par les idéologies du XXe siècle sans compter qu’aujourd’hui l'avortement est banalisé et autorisé par notre société permissive : ce sont des centaines de MILLIONS de morts, plusieurs dizaines de milliers chaque jour...

C'est l'obscurantisme dans toute son horreur.